Jeunes Agriculteurs – Yohann Barbe prend la présidence !

B.Boulay 23 mars 2016 0
Jeunes Agriculteurs – Yohann Barbe prend la présidence !

Yohann Barbe, 33 ans, a une exploitation d’élevage laitier à Ubexy sur le secteur de Charmes. Bien implanté dans le bureau, il en a pris la présidence. Le flambeau lui est passé par Jean-Paul Fontaine. Il va poursuivre le combat des JA pour obtenir des prix rémunérateurs et une régulation de l’Europe, créer de la valeur ajoutée et aider les jeunes à s’installer.

Les acquis qui suivent la mobilisation comme l’année blanche, est un souffle d’air qui permet aux éleveurs de garder la tête hors de l’eau.

Viser une régulation européenne

« Rien n’est résolu, mais ça nous laisse un peu de trésorerie pour ne pas couler, déclare le nouveau président. Maintenant, il faut obtenir une régulation au niveau européen ». Régulation des prix, régulation des normes sanitaires. Un combat de longue haleine qui ne débouchera pas dans l’immédiat.

Aider les jeunes à passer le cap !

C’est pour ça que les jeunes agriculteurs doivent s’organiser pour tenir. « Nous devons aider les jeunes à passer le cap, poursuit-il. Demain, nous avons une réunion de crise avec la MSA pour voir ce qu’il est possible de faire ».

Attraction pour le bio

« Si les coopératives reversent un différentiel de + 30 centimes/l, les grandes surfaces ont encore baissé leurs prix malgré leurs discours, le lait a baissé de 3% et les produits agricoles de 4 à 5% et les industriels veulent garder la marge sur les produits transformés comme les fromages pour eux », remarque Yohann Barbe. Du coup, beaucoup d’entre eux pensent à passer en culture bio. Ce qui risque de provoquer également un déséquilibre du marché, s’il y a trop d’affluence.

L’Europe en crise

La crise gagne aujourd’hui tous les pays de l’Europe. « Les belges, les Allemands qui avaient mieux anticipé la suppression des quotas se rendent compte qu’ils ne pourront pas vivre avec les prix actuels. La Nouvelle Zélande qui a pratique des prix bas demande aujourd’hui une régulation. Le libéralisme a ses limites ! », commente-t-il, tout en assurant qu’il n’y a pas de surproduction en France. « Il n’y a pas de stocks de fromages et de beurres en France. D’ailleurs, la plupart des grands groupes laitiers ont doublé leurs volumes ». Pour lui, la réponse ne peut être qu’Européenne.

Nouveau bureau : Pas la parité !!!

Président : Yohann Barbe à Ubexy, secrétaire général : Vincent Claude à Frenois, secrétaire général adjoint : Gaëtan Bastien à Marey.

Vices -présidents : 1) Grégory Gingembre à Fréville, 2) Julien Marlangeon à Ambacourt, 3) Victorien Lambert à Corcieux, 4) Germain Blaise à la Chapelle-aux-Bois

Trésorier : Ludovic Vuillemard à Pallegney, Trésorier adjoint : Julien Chevrier à Harreville-sous-Montfort, Membres Johann Feuerstein à Charmois-L’Orgueilleux et Gauthier Guyot à Rouvres-la-Chétive.

 

 

Commentez l'article »