La caserne Chenimenil-Docelles inaugurée

B.Boulay 25 novembre 2012 0
La caserne Chenimenil-Docelles inaugurée

Samedi dernier, la nouvelle caserne des pompiers était inaugurée en grande pompe. Il faut dire qu’elle était attendue depuis 3 ans et doit faire oublier l’incendie qui a détruit le précédent centre.

 

S’ils se réjouissent de cette nouvelle caserne, il était impossible pour les 32 pompiers volontaires, de ne pas l’associer à l’incendie qui avait détruit le bâtiment précédent dans la nuit du 29 au 30 août 2009.

L’émotion était encore à fleur de peau, quand le chef de centre, l’adjudant-chef Antoine-François Bosio, a évoqué le sinistre et l’évacuation de la famille Daniel, présente pour cette inauguration.  « Un accident qui a mis en évidence la solidarité du corps de pompiers  et la réactivité des collectivités, qui ont aussitôt trouvé un autre lieu, l’ancienne caserne de Docelles, et de nouveaux véhicules ».

Une caserne de 474m2

La nouvelle caserne a été entièrement reconstruite  sur le même site et comme celui-ci est classé en zone inondable, elle a dû être rehaussée de 70 cm pour satisfaire aux normes de prévention des risques. D’une surface de 474m2, elle comprend une salle de formation, un centre d’appel, des vestiaires confortables, un grand garage pour le camion  pompe et le véhicule tout usage et un nouveau sas pour le véhicule de secours.

L’ensemble revient à 688 000€.

190 000€ encore bloqués

Il aura fallu 3 ans de procédure pour pouvoir débloquer la plus grosse partie des remboursements auprès de l’assurance. « La caserne a été assurée pour un montant supérieur à sa valeur, ce qui a créé bien des difficultés à la commune et l’affaire n’est pas encore terminée, explique Christian Bahoff, maire de Chenimenil, il reste encore 190 000 € bloqués ».

Ce nouveau centre de secours, que le maire se refuse à qualifier de « flambant neuf », rend à Chenimenil,  sa fonction de proximité. Son équipe a effectué 364 interventions en 2011. Opérationnelle depuis fin septembre, la caserne reprend sa place dans l’équipement rural dont se félicite Christian Poncelet, président du Conseil général, fier de faire remarquer que  « Le SDIS dispose dans les Vosges de centres de secours à moins de 10km de chaque bassin de vie ».

Commentez l'article »