La Fédération Médico-sociale revendique son professionnalisme !

B.Boulay 16 août 2017 0
La Fédération Médico-sociale revendique son professionnalisme !

Suite à l’article intitulé « Est Solidarité pointe des irrégularités qui font expulser des familles étrangères ! », la Fédération Médico-Sociale (FMS) fait valoir son droit de réponse.

La FMS, qui se définit comme une entreprise sociale et s’inscrit dans le mouvement des entrepreneurs sociaux, intervient notamment dans le domaine de l’insertion sociale, économique, et professionnelle et assure dans ce cadre un accompagnement des personnes étrangères demandeurs d’asile.

La FMS conteste les propos d’Est Solidarité

Cette mission, qui s’inscrit dans le cadre de la procédure de demande d’asile, a toujours été assurée avec sérieux et professionnalisme par la FMS et son personnel et dans le strict respect des directives de l’État.
La FMS conteste donc avec force les propos tenus par Monsieur DELMI et son association et tient à apporter les précisions suivantes.

Est Solidarité confond l’urgence et le CADA

Tout d’abord, il semble que Monsieur DELMI ait une réelle méconnaissance des dossiers des personnes accompagnées, mais également du fonctionnement et de la réglementation en la matière dans la mesure où, notamment :
– Il confond ce qui relève des services de l’urgence et ce qui relève du CADA (Centre d’Accueil pour Demandeurs d’Asile) ;
– Il fait un amalgame entre une procédure de demande d’asile et une demande de régularisation, la procédure de demande d’asile étant étudiée par l’OFPRA dans le cadre de la protection offerte par la Convention de Genève tandis que la demande de régularisation s’effectue auprès de la Préfecture et est instruite le plus souvent à l’issue de la demande d’asile ;

Ces attestations d’hébergement en question

– Il ne semble pas au fait de la procédure applicable aux attestations d’hébergement puisque celles-ci sont parfaitement remises par les services de la FMS aux personnes qui sont en procédure de demande d’asile et, si celles-ci devaient en être déboutées, la FMS les transmet aux différents organismes concernés, dont la Préfecture, afin que leurs droits ne soient pas supprimés;
– Il ne semble pas plus au fait des droits que ces attestations d’hébergement pourraient ouvrir puisqu’en aucun cas de telles attestations ne sont demandées dans le cadre d’une prise en charge hospitalière et que toute personne peut être soignée par le biais de l’ouverture d’une PASS (Permanence d’Accès aux Soins de Santé).

La traduction n’est pas dans ses missions

Ensuite, il apparait que Monsieur DELMI prête à la FMS des missions qui ne relèvent pas de ses attributions, notamment certaines démarches administratives (dossier OFPRA, traduction etc.) et il convient de préciser, à ce titre, que chaque organisme intervenant dans la procédure de demande d’asile a un rôle bien défini.

Pas de pressions exercées sur les demandeurs d’asile

Enfin, la FMS tient pour inadmissibles les accusations infondées portées à son égard concernant de prétendues menaces et pressions qui seraient exercées sur les personnes qu’elle accompagne dans le cadre du dispositif Asile et les déments avec virulence. Au contraire, fidèle à ses valeurs humanistes et à son projet d’entreprise 2015-2019 impliquant une politique générale forte, axée notamment autour de la bientraitance de ses usagers, la FMS jouit d’une expertise dans différents champs du secteur social et médico-social qui s’est toujours traduit dans l’intérêt des personnes qu’elle accompagne.

Magalie NGUYEN
Secrétaire Générale – Directrice support Logistiquehttp://www.actu88.fr/est-solidarites-pointe-des-irregularites-qui-font-expulser-les-familles-etrangeres/

http://www.actu88.fr/est-solidarites-pointe-des-irregularites-qui-font-expulser-les-familles-etrangeres/

Commentez l'article »