L’UDCGT réclame justice contre le groupe finlandais UPM

B.Boulay 27 octobre 2017 0
L’UDCGT réclame justice contre le groupe finlandais UPM

UPM a préféré saccager la machine à papier tant enviée de l’usine de Docelles, plutôt que de la vendre et de prendre le risque d’une concurrence. L’UD CGT dénonce la violence de ces actes « scandaleux et délictueux » !

Pour la CGT, c’est dans cet acte que se révèle le vrai visage des patrons du Groupe finlandais. Derrière le discours social et responsable, le groupe ne voulait pas de reprise.

Ils ont saboté la machine

« Tout en jurant du contraire, ils ont refusé les offres les unes après les autres et saboté la machine pour être sûrs qu’il n’y ait aucun espoir de redémarrage d’une équipe quelle qu’elle soit », dénonce la CGT.

UPM devrait être judiciairement poursuivie

Pour le syndicat, le reniement de la parole donnée devant le préfet et des élus, et ces derniers jours le sabotage de la machine qui faisait la fierté de l’usine sont des actes délictueux qui doivent être judiciairement poursuivis.

Les patrons n’ont pas l’impunité

L’UDCGT appelle les pouvoirs publics à prendre leurs responsabilités et à montrer qu’on ne peut pas ouvertement bafouer la loi. Pour le syndicat, il faut montrer aux citoyens que les patrons voyous n’ont pas l’impunité et que la loi qui s’applique aux travailleurs, est la même pour les patrons délictueux !

UDCGT : communique-upm

 

AddThis Sharing Buttons

Commentez l'article »