Madonne et Lamerey – La voie de la 2e DB inaugurée

B.Boulay 21 septembre 2014 0
Madonne et Lamerey – La voie de la 2e DB inaugurée

Ce matin, on commémorait le 70e anniversaire de la bataille de Dompaire, bataille déterminante pour la libération de la France. Le Secrétaire d’État chargé des anciens combattants, Kader Arif, qui avait annoncé sa présence, n’a finalement pas  assisté à la cérémonie. Mais la population, les associations, les anciens combattants, l’armée et les élus ont rendu un bel hommage à la 2e Division blindée, qui a désormais sa voie !

« Il y a 70 ans, des camarades ont fait le sacrifice de leur vie et c’est à eux que nous devons notre liberté aujourd’hui », rappelle le colonel Maurice Courdesses, président de l’association nationale des anciens de la 2e DB.

Le drapeau français sur Strasbourg

Le 2 mars 1941, le colonel Leclerc enlève aux Italiens, l’oasis de Koufra, au sud de la Libye. « Avec 400 hommes et de vieux véhicules, il fait le serment de ne plus déposer les armes avant que le drapeau français ne flotte sur Strasbourg ».

Le serment de Koufra

Un serment symbolique, qui n’évoque plus grand chose pour les générations actuelles, c’est pourquoi ce matin, le colonel prend le temps de raconter la bataille. « On se rappelle surtout du bruit énorme des tirs d’obus, qui détruisaient vos maisons, mais c’était le prix à payer ! ».

Des forces disproportionnées

La 2e Division blindée arrive à Paris début août. Le 25 août, Paris est libéré, mais l’objectif reste Strasbourg et il passe par Dompaire. « Le 12 septembre à la tombée du jour, les allemands de la 112e Panzerbrigade conduits par le général Von Schellendorf, ouvrent le feu. Ils ont 90 chars de combat. Les forces de la 2e DB ne feront pas le poids ».

Appui aérien et stratégie

Le colonel Leclerc demande l’appui de la force aérienne américaine, qui fut déterminante. Par des piqués de plus en plus précis, les chasseurs vont se payer les Panthers (chars) ». 60 chars sur les 90 sont détruits.  La stratégie réactive du Colonel Leclerc revue sur le terrain, a surpris les forces ennemies. Le 15 septembre, les Allemands encerclés se replient sur Épinal. La libération sera effective la semaine suivante, le 21 septembre 1944.

46 soldats tombés

« Vous avez parlé de devoir de mémoire, je voudrais y ajouter le travail de mémoire. Nous vous passons le flambeau« , poursuit le président de l’association nationale des anciens de la 2e DB. « Ici, à Madonne-et-Lamerey, la plaine résonne de l’héroïsme et du courage des hommes de Leclerc… , déclare Gilbert Payet, préfet au nom du Secrétaire d’État. Histoire trop longtemps oubliée, la bataille de Dompaire est une étape ultime sur ce chemin tracé depuis Koufra. La victoire retentissante de la bataille de Dompaire eut un prix. 46 soldats sont tombés sur le secteur. La libération du pays ne s’est pas jouée seulement dans les rues de Paris« .

Vous avez été au rendez-vous de l’histoire

« Messieurs les anciens combattants vous avez été des artisans de paix.  En libérant la France, vous lui avez rendu son identité, sa personnalité, ses valeurs. Vous avez été au rendez-vous de l’histoire, à nous tous de répondre présents au rendez-vous de la mémoire. La France a toujours fait preuve de volonté pour résister, d’unité pour triompher et de solidarité pour continuer d’avancer« .

Nous serons au rendez-vous de la mémoire

Une borne en porte aujourd’hui la mémoire. « Sur cette longue route qui nous conduit en direction de l’avenir, cette borne se dresse face à l’oubli pour nous le rappeler« , conclut Gilbert Payet. Le flambeau est repris. Il devra être transmis aux générations à venir.

 

 

Commentez l'article »