Ski Joëring – Pour le plaisir de combiner 2 sports !

B.Boulay 3 janvier 2018 0
Ski Joëring – Pour le plaisir de combiner 2 sports !

Le ski Joering est une balade à ski tractée, qui combine cheval et glisse. C’est assez physique, fort en sensations, ludique et idéal en pleine nature. On peut le pratiquer de manière sportive ou familiale mais c’est beaucoup plus amusant en groupe !

« Skijöring » signifie tracter en suédois. Originaire de Scandinavie, le ski joering se pratique avec de grands poneys de selle 1,50m, des shetlands ou des chevaux mi traits, issu d’un croisement avec des fjords. Cette activité était utilitaire avant de devenir un sport de loisirs et s’est pratiqué jusqu’à l’apparition des remontées mécaniques. Les chevaux doivent être habitués à être manipulés.

En combinaison

Le ski joering ne nécessite pas un gros investissement en matériel. Il se pratique en combinaison ou tenue de ski, avec des gants, des chaussures de ski, vos skis ou des skis fournis (moins d’1,70m). La seule contrainte, c’est la neige ! On ne peut pas en faire très longtemps car il n’est pas question d’actionner les canons à neige sur un sentier de randonnée ! Le ski joering dans le massif vosgien se pratique en moyenne du 15 janvier au 15 février.

Un cavalier et un skieur

Mais si vous avez une belle neige moelleuse, il n’y a plus à hésiter ! On commence par brosser son cheval pour établir le contact avec l’animal. Le ski joering se pratique en duo un cavalier et un skieur. Pas besoin d’être très sportif. Il faut savoir skier skis parallèles et faire le chasse-neige pour ralentir dans les pentes. On est surtout en suspension sur les cuisses. D’ailleurs après 1h de balade, elles se rappellent à vous !… Les enfants plus jeunes peuvent être installés dans une luge tractée par le cheval.

Jusqu’à 25km/h au galop !

On équipe le cheval d’un harnais simple, qui permet la conduite en longues rênes. Le skieur se tient skis parallèles et tient les poignets des rênes pour ne pas les laisser échapper. Et c’est parti ! Au pas pour se familiariser avec le rythme de déplacement du cheval, puis au trot, pour tester l’accélération et enfin, au galop, quand vous êtes à l’aise, À 25km/h environ, vous avez une impression de vitesse amplifiée, parce que vous n’avez pas l’entière maîtrise de l’allure et tout semble défiler beaucoup plus rapidement !

Le plaisir de voir la neige voler sous les sabots

Les chevaux ne sont pas ferrés ou parfois ils ont un fer de caoutchouc sur le fer habituel pour empêcher que la neige ne s’amoncelle dans le sabot. Les balades durent environ 1h avec un léger dénivelé de 100 à 150m. « Dans les pentes trop fortes, le plaisir est moins entier, parce qu’il faut freiner tout le temps pour ne pas dépasser le cheval ». Pour les aguerris, elles peuvent durer 2h, mais dans les 2 cas, c’est un vrai plaisir de voir le cheval soulever des nuées de neige dans un galop effréné ! Sentir la fraicheur vous effleurer le visage mais sans la sensation de froid car l’exercice et le cheval vous tiennent chaud !

Les virages à la corde

« Une fois le cheval lancé, le rythme est régulier. Seuls les changement d’allures donnent quelques secousses ». Il n’y a pas besoin d’être très sportif mais c’est quand même physique. « On mélange le plaisir de la glisse avec celui d’une balade avec le cheval. Ça va vite et prendre des virages à la corde pour être à la limite du déséquilibre donne des sensations uniques. On s’amuse vraiment et quand la luge se renverse, les enfants s’éclatent ! ». C’est 1h de balade en pleine nature avec des paysages enchanteurs. Toute la magie de l’hiver ! Et si vous pouvez profiter d’une nocturne, les sensations sont exacerbées et l’émerveillement permanent !

De la balade au Slalom ou gymkhanas

C’est ludique et convivial et on peut faire de belles boucles dans les villages quand la neige est au rendez-vous. Mais on peut aussi organiser des initiations en carrière ou des parcours aménagés, de slaloms simples pour les plus débutants jusqu’à des véritables gymkhanas incluant chicane, tremplin, passage étroit et slalom spécial pour les plus avertis.

Article en partenariat avec La Semaine – www.lasemaine.fr

Élevage d’Amurath

8, chemin des Houes

88210 Grandrupt

Stéphanie Bohn

06 77 47 21 03

La séance d’1h revient à 10€.

 

 

 

Commentez l'article »