Sport – Déception pour Raon, Strasbourg en Nationale !

B.Boulay 2 juin 2013 0
Sport – Déception pour Raon, Strasbourg en Nationale !

3-2, le Racing Club de Strasbourg a gagné sa montée en national, c’est la liesse pour l’équipe strasbourgeoise et ses supporters ! Seul, à l’autre bout du terrain, l’US Raon-L’étape tente de digérer  sa déception. Il s’en est fallu d’un point …

 

Ils y ont cru, ils se sont battus jusqu’à la dernière minute… mais ils ont dû s’incliner. Amère déception pour l’équipe de l’US Raon-L’Étape, qui a dû céder la place tant espérée à Strasbourg.

Amère déception

Par 2 ou 3, les joueurs Raonnais sont silencieux, assis dans l’herbe à l’autre bout du terrain, abattus. Jean-Philippe Djé en a les larmes aux yeux. La pilule est dure à avaler ! Le vice président Jean-Luc Weber tente de soutenir son équipe. Les supporters encouragent leurs vedettes, mais pour les joueurs, le cœur n’y est plus.

Trop tard

« C’est une grosse déception, avoue le capitaine William Sery. Nous sommes une équipe jeune. On a joué crispé. Il ne fallait pas prendre de risques. Il fallait être efficaces. C’est un match de haut niveau et une erreur à ce stade, ça ne pardonne pas. On a eu des occasions de prendre l’offensive, on ne l’a pas fait. On a tout donné dans les dernières minutes, mais on n’a pas réussi à tout remonter. C’est dur à encaisser ! ».

1 but déstabilisant

L’équipe de Raon-L’Etape est restée plutôt sur la défensive pendant toute la première partie du match. Strasbourg dominait. Erreur de stratégie ?

Mais le but strasbourgeois à la fin de la 1ère mi-temps a déstabilisé l’équipe raonnaise qui a mis trop longtemps à se ressaisir.

Remontée fantastique

Elle s’est déchaînée sur les dix dernières minutes, marquant coup sur coup 2 buts en une remontée fantastique, mais elle n’a pas réussi à égaler les Strasbourgeois, avant la fin du match. « Je suis fier de mon équipe », défend Jean-Luc Weber, vice président du club Raonnais. ».

Ce n’était pas Raon !

« Le jeu était à peu près égal pendant la 1ère mi-temps. Nous avions les moyens de passer aujourd’hui  Peut-être aurait-on dû passer à l’offensive  plus tôt ? Pour la défense des joueurs, faire ce match à la Colombière , ce n’était pas chez eux. Ce n’était ni leur stade, ni même leur public habituel. On regrette toujours de ne pas voir pu jouer ce match chez nous à Raon-L’Étape. »

Manque de niaque

Strasbourg était venu avec 2800 supporters, qui portaient énergiquement leur équipe, alors que dans les rangs Raonnais, ça manquait un peu de niaque !

Pas d’incidents ni de violence. Les supporters strasbourgeois comme les supporters raonnais se sont tenus et le match a pu se dérouler dans une atmosphère bon enfant.

Sécurité : les grands moyens

Mais les organisateurs avaient mis le paquet pour ne pas se laisser déborder. A la fin du match, une double colonne d’agents  sécurité et de gendarmes ont fait écran pour encadrer les supporters strasbourgeois. 200 forces de l’ordre en place ! La rencontre s’est déroulée sans heurts.

CFA, Raon y retourne

Strasbourg a gagné sans contestation sa place en nationale. De quoi réjouir son public. Le dernier mot revient à l’encadrement du Racing club : « C’est exceptionnel ! Les joueurs, le staff, et le public ont fait un boulot extraordinaire. On gardera de ce jour le souvenir de cette montée en nationale. Le CFA ,c’est fini ! ».

Raon y retourne et continuera à progresser pour y parvenir aussi.

Commentez l'article »