Une escroquerie qui met en danger une famille nombreuse !

B.Boulay 15 mai 2017 8
Une escroquerie qui met en danger une famille nombreuse !

Laurent Trauscheid et Virginie Degras ont acheté le 2 août à Pouxeux, une grande maison qu’il fallait rénover, mais qui devait leur permettre après quelques travaux, d’offrir une chambre à leurs 7 enfants. Ce fut le début d’un vrai cauchemar ! Aujourd’hui, ils croulent sous les factures, n’ont plus rien et sont tous logés dans 80m2 ! Ils appellent à l’aide !

Cette maison qu’ils avaient rêvé de rénover, a été le début d’une escroquerie monstrueuse, qui les a mis sur la paille ! Le 2 août 2016, ils achètent cette maison au 1438 rue de la gare à Pouxeux. Elle est constituée de 2 maisons jumelées, possède un jardin et ils imaginent déjà leurs enfants à l’aise dans cet espace. La famille est recomposée.

Ils ont fait confiance

Leur bébé meurt à 7 mois de grossesse, et dans la souffrance de ce deuil, ils font confiance à la négociatrice d’Immobilier d’ici à Raon-aux-Bois qui leur a vendu la maison et qui leur conseille un entrepreneur pour la rénovation. Ils lui avaient expliqué qu’ils avaient un budget de 140 000€ pour l’achat et la rénovation. L’achat de la maison avait coûté 90 000€. L’entrepreneur qui leur est indiqué, semble à première vue pour eux, offrir toutes les garanties puisqu’il est certifié RGE (reconnu garant de l’environnement) et RT 2012 (réglementation thermique 2012).

Des débuts déjà laborieux

« Après que l’entrepreneur ait repris le devis 7 fois, j’ai signé le 22 août le devis pour 32823, 42€ de travaux. Les travaux devaient être terminés fin janvier 2017″, confirme Virginie Degras. Son conjoint n’avait pas signé le devis. Il faut encore des allers retours pour que le document soit signé des 2 conjoints le 3 septembre 2016. Virginie Degras explique qu’elle a dû aller chercher son exemplaire chez l’entrepreneur, qui ne l’a pas signé. Les travaux débutent en septembre 2016. Et là, c’est la catastrophe !

Le soutènement posé dans le mauvais sens

Au début, ils laissent l’entrepreneur avancer, mais à un moment, Laurent Trauscheid, qui est peintre, a des doutes sur la qualité du travail. Il décolle une plaque pour voir comment est faite l’isolation et s’aperçoit que ce n’est pratiquement pas isolé. Des murs porteurs ont été ouverts mais la poutre IPN (soutènement) n’est pas en acier, elle est en bois. Ce qui est possible, mais elle est posée dans le mauvais sens pour être efficace comme le confirmera l’architecte ! Et quand le couple demande des explications et des rectifications, on leur répond « qu’ils ne sont pas professionnels et on leur conseille de laisser les spécialistes faire leur travail ».

L’entrepreneur ne vient pas

Alertés, ils prennent contact avec un service d’architectes sur Internet. L’architecte Charles Ghisalberti leur répond et accepte de se déplacer pour voir ce qu’il en est et les conseiller. Il propose de faire une réception de travaux avec l’entrepreneur. L’envoi de l’invitation part en recommandé. Mais l’entrepreneur n’est jamais venu, malgré plusieurs messages téléphonique pour le lui rappeler.

Un cumul aberrant de malfaçons

Par contre, l’architecte sur place a pu constater le cumul des malfaçons ! « Pour moi, c’est clair, c’est de l’escroquerie volontaire, explique-t-il. Ce n’est pas de l’incompétence. Cet entrepreneur a vraiment remplacé des matériaux et fait au moins coûtant sans se préoccuper des conséquences désastreuses. Pour moi, il faut tout refaire, ce n’est pas rattrapable, je suis prêt à en témoigner en tant que professionnel et tout reprendre leur coûtera au moins 70 000€ ! ». Il a été rappelé ensuite par l’entrepreneur qui lui a dit « ce qu’il pensait d’un ancien élu qui escroque les gens ! »

Des dangers d’effondrement !

C’est l’effondrement pour cette famille qui voit qu’elle ne pourra pas habiter dans cette maison en janvier comme prévu alors qu’ils y ont mis tout ce qu’ils possédaient, mais en plus, ils avaient donné leur préavis et vont se retrouver à la rue, parce qu’il est impossible d’habiter la maison telle quelle même en faisant des concessions de confort ! Il y a un danger d’effondrement puisque les murs porteurs n’ont pas été renforcés là où ils ont été percés. « On ne peut pas mettre notre famille en danger, on vient déjà de perdre notre bébé  et je ne m’en remets pas ! » s’affole Virginie Degras.

80m2 pour 6 à 8 personnes

Après avoir déposé plainte et payé un constat d’huissier réalisé par Gilles Pepe du cabinet spinalien quai des Bons enfants, ils ont dû faire une demande auprès des services sociaux et là, c’est le désespoir. Ils sont relogés dans 80m2 pour 6 à 8 personnes dans un appartement qui vient d’être désinfecté parce qu’il y avait des cafards. Un environnement de personnes en difficultés sociales difficile à vivre pour des enfants.

On va craquer !

Virginie Degras appelle à l’aide. « Ce n’est pas possible de continuer comme ça. Même si une procédure est lancée, ça va durer des mois, voire des années. Il faut qu’on paye les intérêts, les factures de gaz. On l’a arrêté, parce que c’était une catastrophe et ça ne chauffait rien. Nous voulions juste mettre la maison hors gel. Les radiateurs sont trop petits pour les pièces, ils conviendraient pour un WC, pas pour une pièce de 12 ou 14m2. Nous nous ruinons en gaz !« . Les factures continuent de leur arriver.

Une résidence secondaire inhabitable !!!

« Les services sociaux nous renvoient que nous ne pourrons presque pas toucher d’APL puisque nous avons une résidence considérée comme secondaire, c’est tellement aberrant ! Même chose quand je dois aller aux restos du coeur, parce que je ne peux plus payer à manger à mes enfants, on me répond que mes charges sont normales et que je n’y ouvre pas droit, mais on ne prend pas en compte tout ce qu’on est obligé de payer pour cette maison qu’on ne peut même pas habiter !« .

Des escroqueries qui se sont multipliées

Sur cette maison, les escroqueries se sont multipliées. Il semble que l’entrepreneur ne soit pas en capacité de présenter une assurance professionnelle couvrant tous les travaux effectués, que l’électricien soit en liquidation depuis décembre 2016, alors qu’il est intervenu en janvier 2017, – ce dont le couple ne s’est aperçu qu’après les faits-. Un plombier est intervenu également sans contrat, mais les conjoints échaudés ont relevé les immatriculations des intervenants.

Tout est à refaire complètement

Enfin, il semblerait que le plaquiste ait travaillé au noir sur la demande de l’entrepreneur principal, bien qu’il soit conseiller municipal et sensé connaitre la loi. Toujours est-il que rien n’est fait correctement, les portes ne s’ouvrent pas complètement, les finitions de placoplatres sont ni faits ni à faire, les gaines électriques trainent, les arrivées ne sont pas à la bonne hauteur, la chaudière n’est pas adaptée …

Procédures enclenchées civiles  et judiciaires

Les conjoints ont entamé deux procédures civile et pénale, et ont connaissance d’autres personnes escroquées par ce même entrepreneur. Il leur sera peut-être possible de créer un collectif qui se porte partie civile, mais ils ne savent plus comment tenir jusqu’à ce que justice leur soit rendue. Leur combat les aide à tenir debout.

Famille en détresse

Les preuves s’accumulent, les malfaçons sont flagrantes et l’escroquerie s’impose, mais en attendant le résultat des enquêtes en cours, cette famille ne peut pas être suffisamment aidée par les services sociaux, n’a pas un logement adapté et vit l’enfer ! Ils ont changé les serrures pour limiter les dégâts à ce qui est déjà fait.

Un peu d’humanité que diable !

Mais c’est quand même incroyable qu’il ne puisse pas y avoir de solutions d’entraide en attendant l’aboutissement du jugement ! Il y a suffisamment de logements vides pour reloger correctement cette famille dans une surface adaptée et saine, et un petit coin de jardin pour avoir quelques légumes ne devrait pas être introuvable non plus dans un territoire rural !

 

 

8 commentaires »

  1. dupont 16 mai 2017 sur 11 h 29 min - Reply

    Je trouve honteux d’écrire des article comme ca sans se renseigner sur les personnes concernées!!!!! Cette femme est une menteuse pathologique… Et je dit ca car je la connais très bien… Enfant perdu a 4,5 mois de grossesse tombe au cimetière de pouxeux ou elle met tout l’argent qu’elle a plutôt que de nourrir ses enfants qui ne sont pas 7 mais 5 car le père n’a pas le droit de les approcher etc…etc alors faites correctement votre travail et aider les personnes qui le mérite!!!!!

    • B.Boulay 16 mai 2017 sur 14 h 03 min - Reply

      Peut-être la trouvez-vous menteuse, mais j’ai pu vérifier l’état de la maison en allant sur place. Les Malfaçons ont été confirmées par l’architecte que j’ai appelé et le rapport d’huissier permet de vérifier sur place tout ce qui n’est pas conforme. Qu’elle mette de l’argent dans une tombe, ne me regarde pas, et effectivement, le jugement pour la garde des 2 enfants du conjoint est en cours, mais ça n’est pas le propos et ne regarde que ce couple. Le papa aura certainement à accueillir ses enfants et pour ça, il doit prouver que les conditions sont requises. Alors j’estime que j’ai fait correctement mon travail en vérifiant bien ce qui était avancé, mais peut-être pouvez-vous expliquer toutes ces malfaçons que j’ai pu voir de mes propres yeux ?

  2. Degras virginie 16 mai 2017 sur 16 h 45 min - Reply

    Bonjour madame Dupont .
    Je peux porter plainte par rapport à ce que vous dites de ma fille enfant mort-né !! Renseignez-vous correctement avant de parler sans savoir. Il y a des lois pour pouvoir enterrer un enfant sans vie. De plus, je fais ce que je veux sur la tombe de ma fille, fleurs,nounours….. Donnez-moi votre identité que l’on sache qui vous êtes !!!!!!

  3. Mendas sabrina 16 mai 2017 sur 19 h 28 min - Reply

    Mais vraiment quel « abruti » ce Dupont…déjà il ne donne pas son identité exacte, donc on voit déjà la personne que c’est….au lieu d’enfoncer les gens, cherchez à bien les connaitre et à bien vous renseigner ! ! Pour quelqu’un qui la connait, vous n’êtes vraiment pas bien renseigné dis donc!!! et le fait de mettre dans votre commentaire qu’elle a perdu son enfant, c’est pas très malin non plus… C’est dingue quand même, au lieu d’aider cette famille et de les comprendre, les gens trouvent toujours le moyen de critiquer, ça me gonfle… je connais très très bien Virginie, depuis des années maintenant, alors croyez moi, elle fait tout pour ses enfants, même à se priver elle, ses enfants ont à manger dans leur assiette … même elle qui est vraiment dans « la merde » (si je peux dire ça), elle trouve toujours le moyen d’aider les autres…

    Alors mon cher Dupont ou qui que vous soyez, arrêtez de dire n’importe quoi…car la prochaine fois je serais un peu moins poli avec vous..

    Quelle stupidité vraiment c’est désolant !

  4. Degras virginie 17 mai 2017 sur 11 h 58 min - Reply

    Bonjour , merci Sabrina, ton message me touche. Tu as toujours été mon amie,je te remercie d’être là. La seule et unique chose que je peux faire pour ma petite Katarina ange, c’est de lui offrir quelques fleurs, nounours. Merci à toi et à une super journaliste,humaine et très professionnelle.

  5. Virginie 17 mai 2017 sur 20 h 30 min - Reply

    Eh bien, ça vole bien bas  » monsieur ou madame Dupont »!
    Je trouve votre commentaire d’une méchanceté incroyable, c’est assez honteux d’attaquer cette dame sur le deuil de son enfant !!
    Je ne vois pas en quoi d’ailleurs cela vous regarde que cette dame fleurisse la tombe de son enfant ?
    En ce qui concerne la garde de ses enfants,vous y allez très fort en terme d’atteinte à sa vie privée, mais bon apparemment, vous êtes très au courant de tout et surtout à colporter et écrire des choses erronées et éloignées de la réalité !
    Concrètement, cette famille et notamment cette dame que vous vous permettez « Dupont » de juger, apporte avec l’aide de professionnels des preuves irréfutables !
    Madame Degras, si je peux faire quelque chose pour vous venir en aide, eh bien n’hésitez pas.

  6. Degras virginie 18 mai 2017 sur 8 h 33 min - Reply

    Bonjour virginie,je vous remercie énormément pour votre soutien et gentillesse,si toute les personnes étais comme vous humaine.le monde serait plus beaux. Merci votre message me fais chaud aux coeur,Mme degras.

  7. MOUROT Marie-Antoinette 31 juillet 2017 sur 13 h 32 min - Reply

    Mr ou Mme Dupont, vous avez « pondu » un commentaire rempli de bave et de haine.

    Vous vous permettez de critiquer le travail de Madame Boulay qui a publié un article de 1ère qualité car il a été écrit avec la plume de la vérité.
    Cette dame a accompli son travail de façon exemplaire, très consciencieusement et dans les règles de l’art….
    Madame Boulay est une journaliste d’exception car c’est une des très rares personnes qui a su percevoir la gravité de la situation et qui a osé soulever le voile noir qui recouvre ce lamentable scandale et abandon social …
    Madame Boulay n’est jamais restée indifférente aux souffrances imposées à cette famille et nous l’en remercions très vivement.

    Par contre, nous ne pouvons absolument pas faire les éloges de l’ex-député François Vannson alerté de la situation depuis le mois de février, aucun mouvement n’a été observé également de la part du préfet des Vosges qui est censé veiller à la protection de tous les citoyens…frilosité et non assistance également de la part des maires de Pouxeux, de Saint-Amé et de Méménil, ainsi que des organismes qui auraient dû et qui auraient pu mettre immédiatement en sécurité tous les membres de cette famille…
    Au lieu d’accomplir leur devoir de prise en charge et de protection, ils ont imposé des souffrances supplémentaires inacceptables à cette famille qui subissait déjà un véritable calvaire depuis la détérioration de leur future maison par un ex- adjoint au maire de Méménil.

    Mais quand une affaire sent « la magouille » cela se ressent immédiatement, car les corrompus se soutiennent mutuellement…
    C’est certain que si un de ces escrocs a travaillé pour ou avec un maire ou un politique, que si une de ces personnes malhonnêtes a travaillé pour ou dans une préfecture cela dérange, alors « les pieds se traînent », les portes se ferment, des excuses sont trouvées pour »promener » de bureau en bureau et de mois en mois les victimes qui implorent la justice et appellent au secours. On les « balade » en espérant qu’elles s’épuisent et qu’elles  » lâchent » l’affaire véreuse..

    Dans cette escroquerie, nous avons assisté à une quantité effrayante et dramatique de négligences accompagnées d’une mise en danger permanente et quotidienne de la santé de ces enfants et de leurs parents.

    Mr ou Mme Dupont, vous vous permettez de salir la mémoire d’une enfant disparue et vous ne respectez même pas le deuil de cette famille.
    Vous vous permettez de décortiquer et d’analyser la vie privée de ces parents, de les épier donc vous ne devez pas être très loin de leur cercle familial pour vous mêler ainsi de leurs affaires privées qui ne vous concernent pourtant absolument pas.

    Qui se cache derrière l’Anonyme Dupont?
    Un voisin ou une voisine qui n’a rien d’autre d’intéressant à faire dans sa vie que de passer son temps à espionner les autres?

    Quelles-sont les véritables raisons qui vous poussent à vous acharner de la sorte contre cette famille?
    Étiez-vous dans la salle d’accouchement quand cette maman a serré contre son coeur le petit corps sans vie de sa petite Katarina ?

    Mr ou Mme Dupont, avez-vous vu, pesé et mesuré le bébé à la maternité?
    Étiez-vous présent quand ces parents ont habillé Katarina avec cette petite robe rose-violette avant de la déposer délicatement dans ce petit cercueil blanc ?

    Non, vous n’étiez pas là alors si cette maman a souhaité offrir une jolie dernière petite demeure à son petit ange disparu et si cette maman fleurit la tombe de sa petite Katarina c’est son droit le plus strict, et vous Mr ou Mme « Dupont », vous n’avez qu’un seul droit: celui de respecter leur douleur…

    De plus, à cette période, les enfants ne manquaient de rien car personne ne se doutait encore des dégâts qui allaient suivre.

    Mr ou Mme Dupont, vous agissez comme si vous vouliez détourner l’attention du véritable problème, comme si vous vouliez protéger les escrocs…

    Cet entrepreneur, ex-adjoint au maire de la commune de Méménil, qui a saccagé leur maison est-il un de vos amis ou de votre parenté?

    Ce Monsieur qui semble bénéficier de traitements de faveurs et de bons appuis à tous les niveaux avait embauché « discrètement » un autre élu actuel de la mairie de Méménil.
    Cet élu serait-il une de vos connaissances?

    Ou peut-être, Monsieur ou Madame Dupont connaissez-vous la négociatrice de l’agence de Raon-aux-bois ?
    C’est une très charmante dame, pleine de compassion qui a su trouver les bons mots pour mettre en confiance et berner cette famille en leur « conseillant  » fortement de prendre cette entreprise.

    Dans la liste des ouvriers qualifiés à disqualifier, Mr ou Mme Dupont, connaissez-vous cet électricien en liquidation judiciaire aux moments des faits, qui s’est amusé avec les câbles électriques de cette maison?

    Alors Mr ou Mme « Dupont » au lieu de perdre votre temps et puisque vous savez en plus que ces enfants sont affamés, pelez donc quelques légumes et apportez leur une bonne soupe…
    Et au lieu de gaspiller votre belle énergie, vous auriez pu les aider à porter les cartons du déménagement supplémentaire qui s’est imposé pour fuir l’Enfer de la rue des Roches à St Amé car les services sociaux pourraient avoir maintenant la nouvelle idée de génie de vouloir leur enlever leurs enfants…

    Les services sociaux ont relogé cette famille dans un cagibi avec vue sur poubelles et cafards dans les gamelles… dans un endroit « imbibé d’animations nocturnes, qui mettent les enfants en insécurité totale et menacent ensuite d’envoyer une fiche de signalement …

    Ces services censés leur apporter de l’aide sont restés figés et totalement sourds aux appels répétés de demandes d’aides de cette maman.

    Cela fait beaucoup de personnes responsables de l’aggravation de la situation, de l’état extrême d’épuisement physique et moral de tous les membres de cette famille , de leur surendettement et de leurs difficultés cumulées.

    Autre point noir dans cette affaire… Pour quelles raisons légales la Police de Remiremont a t-elle refusée de prendre les plaintes de Madame Virginie Degras?
    Il lui a été impossible de déposer plainte ce 26 juin et impossible également de déposer plainte ce 29 juin 2017 ? Madame DEGRAS a dû revenir et insister
    pour que la Police de Remiremont enrigistre une main courante le 29 juin, au 2e passage forcé de Madame DEGRAS.
    Ils ont considéré également inutile de prendre la plainte de Madame Virginie Degras concernant le fait que deux écrous aient été enlevés à la roue arrière de leur véhicule familial garé devant cet HLM de la rue des roches à St Amé. Jugé inutile aussi d’enregistrer sa plainte pour le fait que cet individu qui avait déjà poursuivi sa compagne avec une hache, ait décidé de foncer en voiture, droit sur la voiture de Madame Degras qui transportait ses deux filles…Une chance qu’il ait pu de justesse donné un coup de volant juste avant de les percuter.

    Ce genre de tensions et de frayeurs sont-elles acceptables et supportables pour une femme enceinte qui a déjà perdu son premier époux dans un accident de la circulation ?

    Les représentants de l’ordre ont également refusé d’enregistrer la plainte d’une autre dame qui était venue avec Mme Degras le 29 juin 2017. Cette dame désirait déposer plainte pour les insultes et les menaces qu’elle et son fils handicapé reçoivent au quotidien dans cet HLM de la Rue des Roches à St Amé.

    Au Journal Officiel du Sénat du 27/02/2014 , il est indiqué que:
    « Les services de police et de gendarmerie sont tenus, en application de l’article 15-3 du code de procédure pénale, de recevoir la plainte de toute victime d’une infraction à la loi pénale, quel que soit le lieu de sa commission ou le lieu de domiciliation de la victime.

    Veut-on faire baisser ainsi le chiffre du taux d’insécurité d’une ville ?
    Sans parler du manque de confidentialité et des victimes car les forces de l’ordre vous obligent à « déballer » votre affaire privée, en public debout au comptoir de l’accueil pour entendre ensuite : « on ne peut pas prendre votre plainte, ce n’est pas du pénal ou ce n’est pas du civil… rares sont ceux qui sont capables d’expliquer clairement la différence …
    Ce refus de prendre les plaintes est-il dû au manque d’effectifs ? Aux longues heures d’enregistrement sans secrétaires, où les plaintes sont parfois péniblement tapées avec deux doigts car les ordinateurs ne sont pas équipés d’un simple logiciel qui permettrait de retranscrire immédiatement sur l’écran, sans fautes et avec exactitude les paroles de la victime ?…

    Pendant ce temps, les escrocs, quant à eux, se sentent forts, intouchables … Quand la Justice « patine », il y a prolifération de la Vermine…

    Faire partie des politiques ou occuper un poste de responsabilités ne doit pas faire perdre de vue que l’on est avant tout au service de la population et que l’on ne peut pas jouer avec la vie et la santé des citoyens.

    La maison de cette famille est inhabitable, il y a eu négligences et malfaçons. Ce sont des souffrances inacceptables infligées à cette famille, alors qu’elle aurait pu être réparée depuis très longtemps comme cela l’aurait certainement été pour la maison d’un président de la république ou tout autre personnage argenté …

    Madame DEGRAS est enceinte et sa grossesse nécessite une attention toute particulière.
    Elle ne devait pas être obligée de porter deux fois de suite des cartons de deux déménagements successifs et être obligée de frotter des murs ou des sols ainsi que de retapisser des pièces pour rendre son logement acceptable …
    C’est au calme dans leur maison réparée que toute cette famille devrait être depuis plusieurs mois et non pas dans « ce merdier » général causé par ce dysfonctionnement généralisé.
    Le nouvel appartement qui vient de leur être attribué sur la commune du Tholy est déclaré « sale » dans le formulaire de l’état des lieux.
    A l’odeur de graisse froide et de moisi provenant des meubles se mêle l’odeur nauséabonde d’un wc bouché et d’une douche recouverte de crasse.
    Obliger toute une famille à faire ses besoins dans des seaux, cela fait partie des textes de locations françaises? Et où faut-il vider les seaux? Par la fenêtre ou dans la rue comme au Moyen Âge?
    Et pour la petite fille qui retient ses selles depuis plusieurs jours et qui pleure car elle ne veut pas s’asseoir sur un seau, les parents font comment?

    Non 2 fois de suite, deux logements à risques ou insalubres ont été attribués à cette famille.. Pourquoi la Justice prend t-elle les choses à l’envers dans cette affaire et s’occupe t-elle des paperasses avant de se préoccuper de l’urgence qui est de mettre en sécurité toute une famille et de réparer leur maison au lieu de les obliger à cumuler des dettes ?

    Pourquoi ne pas avoir immédiatement relogé cette famille dans un hôtel sain en attendant que leur maison soit habitable?
    La facture pouvait être avancée par l’État et remboursée ensuite par les escrocs qui ont saccagé la maison…

    Tout cela met en évidence des dysfonctionnements inadmissibles, mais c’est un vrai drame pour cette famille obligée de vivre un véritable cauchemar et de subir des conditions de vie inhumaines …

Commentez l'article »