Ventron – La foudre secoue la vie de la commune

B.Boulay 28 mai 2014 0
Ventron – La foudre secoue la vie de la commune

L’orage du vendredi 23 mai est encore bien présent dans la mémoire des habitants.  La cinquantaine de logements qui n’avaient plus d’ eau, est actuellement provisoirement dépannée , mais une vingtaine  d’habitations reste encore privées d’électricité. Un réunion publique aura lieu ce soir à 19h30 pour faire le point de la situation.

Compte tenu des effets de cet orage,  il est véritablement miraculeux qu’il n’y ait pas eu de blessés  ! Il est difficile à ce jour d’évaluer l’ampleur définitive du sinistre. Car Ventron comporte beaucoup de résidences secondaires et peu de ces propriétaires ont pu se rendre sur place pour estimer les dégâts.

Une boule de feu

Dans les « 7 boules de cristal », Hergé mentionnait une boule de feu au parcours erratique et surnaturel lors d’un orage, et c’est véritablement ce qui s’est passé. ! Certains témoins ont décrit une véritable  boule rouge descendant  de l’Ermitage du Frère joseph pour toucher sévèrement des maisons du village faisant véritablement exploser la  toiture et la cheminée d’une maison du chemin des Couares et mettant le feu.

Hébergé par des voisins

Marc Petitgenet, ancien pompier volontaire,  a pu intervenir rapidement sur ce début d’incendie dans sa maison, sauvant ainsi sa famille et ses biens.  Hébergés par le voisinage, il n’a pas eu à utiliser des mesures d’urgence mises en place par le maire, Jean-Claude Dousteyssier.

Pire qu’un obus !

Certains anciens affirment avoir été secoués de 10 centimètres dans leur lit sous l’effet de la déflagration, les obus de la seconde guerre ne leur en ayant pas fait plus d’effet ! Des effets électromagnétiques étonnants ont pu être relevés. Des prises téléphoniques de certaines habitations ont fondu, alors que l’électroménager a résisté, mais c’est le plus souvent les appareils téléphoniques et vidéo qui ont été détruits dans la cinquantaine d’habitations concernées, des ballons d’eau chaude et des réfrigérateurs.

Plus d’1km de canalisation explosée

Si la décharge électrique s’est propagée par les canalisations d’eau de ville en faisant exploser plus d’un kilomètre  des anciennes canalisations en fonte, elle a aussi emprunté des canalisations modernes non métalliques jusqu’à faire exploser la roche des murs d’une cave.

Catastrophe naturelle ou pas ?

Faute de contacts avec la Préfecture, « étonnamment injoignable et  silencieuse« , s’insurge le maire,  il est encore impossible de savoir si la commune pourrait bénéficier d’une classification  « catastrophe naturelle » permettant aux victimes de ne pas avoir à payer de leur poche les franchises de leurs contrats d’assurance.

Réunion ce soir

Le maire organise ce soir en mairie une réunion publique pour faire le point des interventions de France Télécom et ERDF, mais aussi informer la population des mesures prises pour le retour à la normale.

Précisions de la préfecture

La foudre n’est jamais considérée comme une catastrophe naturelle, mais elle est prise en charge normalement par les assurances dans les garanties des communes et des particuliers

Commentez l'article »