Viabilité, une centaine d’agents mobilisés jusqu’en avril

B.Boulay 29 novembre 2012 0
Viabilité, une centaine d’agents mobilisés jusqu’en avril

Le plan de viabilité est en place pour Epinal. Dès cette semaine, il y aura une personne d’astreinte 24h/24 h jusqu’au 31 mars. Les agents sont prêts, le stock de sel permet de voir venir. Mais les habitants ne sont pas dispensés de faire leur pas de porte, leurs trottoirs et même les glaçons des toitures !

 

400T de sel en ville dans un nouveau bâtiment construit spécialement, 1000T à l’extérieur à Haouifosse et un dépannage Grand Est de 15 000 T chez un transporteur, il ne devrait pas y avoir pénurie cette année. « Avec les 1500T, on tient 30 jours, précise Patrick Nardin, adjoint chargé des déplacements et du déneigement. On devrait être tranquille ».La ville utilise du sel en vrac issu des salines de Varangéville.

Des agents prêts

Une centaine d’agents sont prêts à déneiger les trottoirs devant les équipements et allées publiques dès les premiers flocons. 50 d’entre eux sont sur le pied de guerre pour sortir nuit et jour s’il y a une alerte.

Si la neige ou le verglas sont annoncés, l’agent d’astreinte  mobilise et organise les tournées des 10 camions et du tracteur 4X4 pour traiter les 180 km de voierie. « Il faut 1/2h pour équiper les camions d’une saleuse et de lame ». Le service technique devait aller cherche la toute dernière acquisition dans le jura la semaine prochaine.

Les niveaux d’intervention

Tout le réseau ne peut être traité en même temps, il y a donc des niveaux de priorité : d’abord les grands axes, ensuite les lignes de transport en commun et les transports scolaires, puis les accès aux hôpitaux et cliniques, aux écoles. Enfin, les rues en pente.

« Ce sont 80 km de première urgence », détaille Patrick Nardin.

Au 2e niveau, on trouve les voies secondaires et les liaisons de quartier. On arrive à 113km traités entre 8h et 16h. Dernier niveau, les parcs de stationnement et des dessertes moins usitées.

Nettoyez devant chez vous !

Dès 5h, les agents sont avec leur pelle au déneigement des trottoirs, des arrêts de bus, des cours d’école, des escaliers…

Les habitants doivent assurer le déneigement des accès de leur logement et leur trottoir, mais aussi enlever les glaçons qui risquent de tomber et provoquer des accidents.

Pour les personnes âgées, le comité communal d’action social peut demander l’intervention d’entreprises aux personnes qui en font la demande.

« Les circuits sont bien identifiés, on a investi dans du matériel et les gens ont été formés, tout devrait bien se passer », rassure l’élu, qui évoque une réflexion pour une organisation intercommunale sur la nouvelle communauté d’agglomération.

Un équipement et des hommes prêt à agir

 

Commentez l'article »