Xertigny – Les Woodies n’attendent plus que vous !

B.Boulay 2 octobre 2016 0
Xertigny – Les Woodies n’attendent plus que vous !

Déjà reportée une fois, l’inauguration des Woodies (petits gîtes en hêtre local)  a prouvé ce matin, que ces hébergements ne craignaient pas la pluie ! Les élus vosgiens ont poursuivi par l’atelier Bois, une magnifique requalification de la friche des Tréfileries de Conflandey à cheval entre Xertigny et Hadol.

« Je suis bien contente d’accueillir le maire d’Uxegney, Philippe Soltys, qui me parlait de mes cabanes, s’amuse Véronique Marcot, maire de Xertigny. Il peut voir aujourd’hui que ces habitations sont un peu plus que des cabanes ! ». Les 6 Woodies offrent un hébergement chaleureux, moderne, avec tout le confort et l’esthétisme du hêtre, puisque ces habitations sont aussi une vitrine de ce qu’on peut faire avec le hêtre local.

 Une vitrine technologique !

Le hêtre est décliné en isolation, mais aussi en décoration. Le mobilier est en hêtre, en casier ou en plaque, il fait la décoration murale. Il s’arcboute en arches au plafond ou s’allonge en lames ou en bois debout au sol. Les intérieurs sont sobres, élégants et confortables et il n’y a pas de vis à vis ! L’idéal pour se déconnecter de la réalité stressante. Les Woodies ont déjà hébergé des journalistes et l’équipe de Déco pour le tournage de Marvin réalisée par Anne Fontaine … et ils les ont plébiscités !  « Ça contribue à faire venir les gens dans les Vosges », se félicite Véronique Marcot.

6 Woodies à vocation touristique

« Nous avions besoin d’hébergements sur ce secteur, et nous voulions montrer ce qu’il était possible de faire avec le hêtre dans la construction pour développer la filière feuillus, explique-t-elle. Nous ne voulions pas gaspiller l’argent public avec un showroom sans autre utilité. Nous avons eu l’idée de coupler le besoin d’hébergement et le showroom ». Une magnifique idée dans le cadre du Pôle d’excellence rurale. Les 6 Woodies à vocation touristique ont été faits avec du bois local. Ils sont tous différents et attractifs et comprennent plus de 50% de hêtre de Xertigny ou Hadol. Ils sont labellisés Clé Vacances et Tourisme et Handicap.

1,6M€ pour relancer l’économie

« Le préfet en venant sur le site avant le démarrage du projet, avait estimé qu’il faudrait y mettre beaucoup d’argent, mais il a décidé de nous faire confiance, apprécie Véronique Marcot. Tout n’a pas été rose. Il y a eu de fortes pressions et des moments de vraies découragements, mais les 2 porteurs du projet n’ont rien lâché. Ils se sont battus pour ces innovations techniques. Ce qui n’empêche pas Philippe Eymard, président de la communauté de communes de la Vôge vers les Rives de la Moselle (C2VRM), de pointer la participation minimale de la Région, seulement 100K€ sur les 1,6M€ du projet et rien sur l’Atelier Bois ! « Je l’ai un peu en travers de la gorge », confie-t-il. Mais ce n’était pas avec l’équipe actuelle qui n’est aux commandes que depuis 8 mois.

Le Vorhalberg des Vosges

La visite se poursuit à l’atelier Bois, qui fabrique de la signalétique et du mobilier urbain. L’atelier Bois est le seul de France à traiter le hêtre thermiquement. Il est géré par l’ONF, dont les services vont bientôt s’installer dans le bâtiment. L’espace de 1500m2 a été acheté et dépollué par l’établissement public foncier de Lorraine et mis à disposition de la C2VRM. C’est le premier module d’un futur pôle Bois. Le projet a coûté 1,55M€. La 2e étape sera la création de la plateforme thermique. « La région aura l’occasion de se rattraper ! » lance Philippe Eymard, avant de conclure :  » Nous avons démontré que le hêtre a sa place dans les constructions du futur ». La C2VRM a construit 12 bâtiments en bois et a l’ambition de devenir le Vorhalberg des Vosges (région la plus pauvre d’Autriche devenue une référence pour le tourisme de Design et d’architecture).

 

 

Commentez l'article »