Cyclotourisme – Épinal dans les Starting Blocks pour la semaine fédérale 2018

B.Boulay 13 novembre 2016 0
Cyclotourisme – Épinal dans les Starting Blocks pour la semaine fédérale 2018

Épinal organisera la semaine fédérale internationale de cyclotourisme en 2018. Depuis vendredi, la ville reçoit Dijon organisatrice 2016 et Mortagne-au-perche celle de 2017 pour un retour d’expérience qui servira aux prochaines éditions. Les conventions entre la Fédération et la ville étaient officiellement signées ce soir.

Les 2 équipes organisatrices, d’avant et d’aujourd’hui,  environ 80 personnes, visitaient le centre historique de la vieille ville d’Épinal avant de rejoindre le grand salon de l’hôtel de ville. Épinal souffre peut-être d’un déficit de notoriété comme le souligne François Vannson, président du Conseil départemental, mais elle séduit. Discrète, mais charmeuse, surtout lorsqu’on y prône le bien-être et la gastronomie !

Une organisation qui se travaille

Ce week-end est un week-end studieux. Ceux qui y sont passés briefent les futurs organisateurs. On peut parler d’un passage de relais, où chacune des villes organisatrices profite de l’expérience de celle qui l’a précédé. On parle budget, organisation et logistique, secrétariat, logiciels et communication, commerces et restauration, hébergements, animations, circuits, mais aussi développement durable, assurance et secours. Du concret !

12 000 personnes pendant 1 semaine

« Cette 80e édition est un défi, déclare le maire, Michel Heinrich. L’événement se déroulera du 5 au 12 août 2018. « Encore un an et demi pour se préparer, mais on est dans les Starting Blocks !« . L’événement attire 10 000 à 15 000 participants de 23 pays. « C’est l’occasion de montrer que notre territoire est une terre d’accueil pour le vélo. Nous avons des circuits balisés, des véloroutes, des circuits VTT et même du freestyle. Mieux vaut laisser les jeunes tester ! Épinal va présenter son plan vélo au prochain conseil. Notre ambition est que les habitants utilisent le vélo pour aller travailler et pour le quotidien, plutôt que la voiture.« 

Une aubaine pour l’économie locale et la notoriété

« Le vélo est un marqueur de notre territoire et cette semaine fédérale est un atout important pour nos commerces, restaurants et hébergements. Avec 2000 à 3000 personnes par jour, il va falloir suivre et convaincre les boulangers de fournir les volumes nécessaires, projette le maire. L’objectif est de faire en sorte que ces personnes aient envie de revenir. » Il faut environ 1500 bénévoles par ville pour faire tourner l’événement. « Une semaine qui demande de la volonté, de l’énergie et de l’engouement ! », conclut le président national Dominique Lamouller.

Mieux que le Tour de France !

« Un investissement qui a commencé en 2014, quand le comité directeur de la Fédération Française de Cyclotourisme a donné son accord, poursuit Jean-Claude Augay, président de la commission d’organisation de la semaine fédérale. Les Vosges sont attractives pour le vélo avec ses alternances de montagne et de plaine. C’est une grande leçon de géographie, parce que les participants viennent de 23 pays. Ça vaut le spectacle et c’est mieux que le Tour de France, parce que ça dure plus longtemps !« 

 

Commentez l'article »