Épinal – Du style en toute convivialité place Avrinsart !

B.Boulay 25 août 2017 0
Épinal – Du style en toute convivialité place Avrinsart !

Grand lancement cet après-midi pour la Friperie éphémère place Avrinsart ! AMI, la ville et le centre social avait mis le paquet pour mettre les habitants dans le coup. Cette boutique sera testée 3 semaines, mais si ça marche, elle pourrait rester et se développer. Un souffle d’espoir …

C’est la fête sur la place Avrinsart cet après-midi ! Les enfants s’en donnent à coeur joie pour interpréter chant et danse, avant de savourer un goûter cuisiné par les mamans.

Ce projet, les élus en sont fiers

« Ce projet, les élus en sont fiers ! annonce Patrick Nardin, 1er adjoint à la ville d’Épinal. Nous sommes fiers d’être partenaires de cette Friperie qui vient compléter la filière textile. Elle est déclarée éphémère, mais on espère bien qu’elle durera. Elle crée 4 contrats d’insertion« .

Une Friperie à l’essai

« Nous nous sommes engagés à dynamiser l’économie sur le quartier. En voici une première concrétisation ! En décembre 2015, le tabac n’a pas trouvé de repreneurs. La ville a repris la cellule pour mettre un local à disposition des projets qui ont besoin de s’essayer. La Friperie est créée pour 3 semaines. Au bout de ce temps, nous ferons un bilan pour voir ce qu’il faut corriger pour qu’elle perdure. le 2e objectif est d’ouvrir une activité où les femmes se retrouvent pour qu’elles puissent regagner leur quartier« .

De 4 à 8 postes d’insertion

Un projet à la fois économique et social.  » Cette action est symbolique de la revitalisation de ce quartier et du retour des femmes, mais c’est aussi 4 emplois aidés, (4 femmes du quartier), constate Stéphane Viry, quand certains trouvent qu’ils servent surtout à faire baisser les statistique du chômage et que c’est une simple logique comptable, il faut raisonner en termes d’insertion et d’égalité des chances. Ces contrats sont là pour permettre l’insertion des personnes éloignées de l’emploi. Sur ce quartier, il y a trop de femmes dans ce cas« .

Toute une activité de réemploi

« Des structures d’insertion comme les nôtres, expliquent Xavier Collard, directeur d’AMI, qui porte le projet, doivent produire de l’économie mais aussi favoriser le développement social. Nous avions la volonté d’animer quelque chose autour du textile. Sur 100kg de récupération, on utilise 20kg et le reste repart en recyclage auprès de la Plateforme de Girmont. Les vêtements sont triés, traités, remis au goût du jour, customisé et mis en magasin pour que ce soit attractif. On a 4 postes aujourd’hui, on en projette 8 à l’avenir ».

Les habitants dans le bain !

Le centre social a fait relais pour mobiliser les habitants, enfants et parents. « Il y a eu 10 réunions en amont », détaille Xavier Collard. La Communauté d’agglomération a fourni l’ingénierie de la mise en place pour 6000€ et pour le lancement, les enfants étaient habillés par la boutique. « Nous sommes un territoire qui bouge ! ». La boutique, prête pour la rentrée des classes, a l’air de se tailler un vrai succès !

Commentez l'article »