Un recours déposé contre le projet éolien de Ville-sur-Illon

B.Boulay 3 juin 2017 0
Un recours déposé contre le projet éolien de Ville-sur-Illon

Le projet éolien de Dompaire prévoit 18 machines en 2 lignes. Le permis de construire a été accordé, mais l’Amicale de sauvegarde de la Région de Dompaire (ASRD) a déposé un recours contre le permis d’exploitation.

Les habitants sont vent debout contre ce projet porté par Neoen. 2 associations se sont constituées. L’association pour la protection du paysage du canton de Dompaire et l’Amicale de sauvegarde de la Région de Dompaire (ASRD). Ils ont appris l’accord du permis de construire trop tard pour intervenir, mais ils n’ont pas dit leur dernier mot. Ils viennent de  déposer un recours pour stopper le permis d’exploitation.

 Des pales plus longues

« Le 28 mars, le promoteur a décidé d’augmenter la puissance de ses éoliennes en augmentant le diamètre des pales de 100m à 120m. Or l’étude d’impact a été faite pour des pales de 100 à 112m et le préfet a accordé le permis sans modification d’impact », explique Yves Melin, porte-parole de l »association pour cette cause. Pour l’instant, le permis d’exploitation ne leur a pas encore été accordé par manque de capitaux. Le promoteur n’apportait que 20% des capitaux pour la Centrale Madon et Moselle qui gère ce projet ».

On a l’impression qu’elle est dans le poulailler

Le projet de Ville-sur-Illon compte 5 éoliennes, dont la première sera implantée à 600m de l’exploitation agricole de Madame Grégoire, qui craint aussi qu’il n’y ait des répercussions sur le projet de son fils d’obtenir un permis de construire pour construire sa maison sur le terrain. Mais à Esley, où le projet est plus avancé, Yves Humblot teste depuis 3 à 4 mois la proximité d’une éolienne installée à 1km de son habitation. « On a l’impression qu’elle est dans le poulailler ! « témoigne-t-il.

Plantez des arbres !

« Ça martèle, explique un autre riverain d’éolienne à Esley. Vous avez l’impression d’une explosion sonore qui à la longue, devient insupportable. C’est un rapt du silence ! Il faut absolument dire aux gens menacés de planter des arbres à croissance rapide pour amortir le bruit ». Mais pour ces habitants, ce n’est pas la seule nuisance ! Les habitants dénoncent surtout la discorde qui règne dans les villages après le passage des promoteurs.

C’est la destruction du tissu social

 » Ils emploient des gens qui démarchent et font signer des promesses de bail avec une clause de confidentialité. Les gens ne savent pas ce qu’en pense le voisin, et quand le promoteur ne choisit pas leur terrain, ils sont déçus. C’est la guerre entre les maires, entre les familles, entre les « pour » et les « contre », c’est la destruction du tissu social, témoignent des membres de l’ASRD.

Une question d’argent

« Une implantation d’éolienne coûte 3,5M€, dont approximativement 70% pour la machine, 20% pour l’installation et 10% pour l’étude. Elle rapporte 164K€, dont 130 à 140K€ revient à l’exploitant, 3 à 6K€ au propriétaire et 15 à 20K€ aux collectivités, précise Yves Melin. C’est un peu de vent pour beaucoup d’argent ! »

Ne pas oublier l’entretien et le démantèlement !

Mais les propriétaires d’éoliennes oublient qu’ils ont ensuite l’obligation d’entretenir la machine qui a une durée de vie de 20 ans, alors que le contrat n’est que de 15 ans ! « En fin de vie, il faut encore démanteler les éoliennes. Il y a un socle de béton de 1880 tonnes et tout le câblage. Aujourd’hui, on les fait exploser. Ça coûte environ 600K€ et si le propriétaire n’a pas les moyens de le faire, c’est à la commune de le prendre en charge. Au bout du compte, il n’est pas sûr qu’il ait gagné quelque chose ! ».

Un axe éolien Grand/Saales

60% des 515 communes sont classées favorables, soit 309 communes. Aujourd’hui, 4 parcs sont réalisés : Séraumont (5 machines), Chermisey (4 machines), Jesonville/dommartin-les-Vallois (4 machines) et Rehaincourt/Ortoncourt (8 machines). Un parc est en construction La Grande Fosse/Saales avec 8 machines dans les Vosges et 2 en Alsace. 3 autres ont des permis de construire accordés : Esley (6 machines), Dompaire/Ville-sur-Illon (18 machines en 2 lignes) Hergugney/Avrainville (6 machines).

Avec le permis unique, les autorisations sont très rapidement obtenues

« A ma connaissance, 14 projets sont en cours d’étude, détaille Yves Melin. Mais avant pour implanter un parc éolien, il fallait 3 procédures, depuis mars, c’est un permis unique et c’est très rapide. Le recours se fait dans les 2 mois au lieu de 6, c’est très court. Donc il faut être encore plus vigilants ! »

 

Commentez l'article »