Xilopix, l’info au bout des doigts

B.Boulay 25 avril 2013 0
Xilopix, l’info au bout des doigts

Entreprise du Pôle Image, Xilopix lance cette année, 2 produits innovants. Un moteur de recherche visuel et  tactile, son produit phare en ligne en fin d’année et un logiciel intelligent de gestion des photos destiné aux musées, bibliothèques, entreprises d’e-commerce ou collectivités.

« La différence avec les moteurs de recherche classique, détaille Eric Mathieu Directeur et co-fondateur de Xilopix, c’est qu’il peut combiner des éléments de description (métadonnées), une image, un contenu, un titre, une unité de temps ou géographique, des couleurs… pour mieux cibler l’information recherchée. La description peut être simplement visuelle. Il n’y a donc plus la barrière de la langue. Un gamin de 3 ans va pouvoir trouver du contenu ».

Un maximum d’entrées

Xilopix représente une immense banque de données avec un maximum d’entrées possibles. « Les moteurs de recherche aujourd’hui proposent tous le même processus et donc offrent les mêmes réponses. Ils fonctionnent par catégories et par format. Ils réagissent aux requêtes demandées le plus souvent. Avec Xilopix, vous pouvez faire votre recherche à partir d’images, de longitude ou latitude, ou de données universelles », décrit Eric Mathieu.

Combiner les données

Xilopix, en combinant une succession de données, élargit le champ d’exploration comme une caméra qui survolerait des bibliothèques diverses et variées et  vous permettrait de sélectionner ce qui vous intéresse, en affinant au fur et à mesure.

« Concrètement, c’est visuel, c’est tactile et c’est simple, poursuit-il. Dans les moteurs de recherche actuels, si votre requête n’aboutit, il faut retaper d’autres mots clés, qui composent une nouvelle demande. Avec Xilopix, on peut préciser sa recherche, sans l’abandonner. Comme on parcourt un contenu étendu par des combinaisons multiples, on obtient un résultat plus pertinent, plus rapide et c’est ludique ».

À l’international

L’objectif est de le proposer en Asie et en Russie. « Xilopix correspond bien à leur façon de penser».

Xilopix se donne 4 à 5 ans pour investir l’international. « Ce sera 80% de l’activité », projette le chef d’entreprise.

En ligne fin 2013

Ce nouveau moteur a demandé 5 ans de recherche. « Nous sommes en train d’aspirer les contenus pour constituer la banque de données de départ. Le contenu du web est mouvant par définition. Nous allons commencer avec quelques centaines de millions de données et évoluer avec le web », développe Eric Mathieu.

Cette opération demandera un an. Le moteur sera mis en ligne en fin d’année 2013.

Gestion et valorisation des photos

Xilopix  a développé une application destinée aux entreprises pour la gestion et la valorisation de leur fonds d’images. Ce logiciel est en vente depuis janvier 2013. Il s’agit de classer ces images selon le processus décrit précédemment de combinaisons de données. Le logiciel repère d’après vos utilisations, les catégories et les référencements qui vous intéressent dans votre activité et il organise les contenus pour les valoriser, pour une recherche rapide et pour une traçabilité de toute la chaine. Dès que vous entrez une image, elle est automatiquement enregistrée et classée selon vos besoins. « L’image entre avec 4 métadonnées, elle  est enrichie automatiquement et est référencée avec 10 critères. Il suffit d’avoir un administrateur. Ca représente une amélioration certaine de la productivité », défend Eric Mathieu.

Objectif 40 clients en 2013

Le logiciel s’adresse plutôt à de grandes entreprises ou collectivités, parce qu’il coûte 7000 à 8000€ par an. Mais il apporte une réelle  efficacité de gestion pour les bibliothèques, les musées… et l’e-commerce. « C’est une vraie révolution au niveau des usages », assure le chef d’entreprise.

Cette année, Xilopix projette d’avoir convaincu une quarantaine de clients et atteint un chiffre d’affaires d’1M€. L’entreprise s’est fixée d’être en auto financement d’ici 2014.

Une visibilité

Société initialement parisienne, Xilopix a rejoint Épinal et le Pôle images en 2011 pour diminuer ses coûts de fonctionnement. L’accompagnement proposé par la Communauté d’agglomération Epinal-Golbey et la promesse des leviers que pouvait apporter le Pôle image, l’ont convaincue. Arrivée avec 4 collaborateurs, elle est passée à 16, dont 12 en recherche et développement. « 15 sur Épinal et 1 à Paris »

Un environnement stimulant

Xilopix a valorisé sa visibilité et son image d’entreprise innovante. Elle se donne 5 ans pour avoir une présence mondiale. « Un jour, nous ouvrirons des antennes à l’étranger, mais la recherche et développement restera à Épinal ». Leur 1er client a été le centre d’images de Lorraine, qu’il n’aurait sûrement pas rencontré autrement. « Il y a ici une volonté politique forte et un écosystème économique, qui constitue une impulsion réelle. On y croit !», conclut Eric Mathieu.

Xilopix – Pôle image Lorraine – Maison romaine, é, rue de Nancy – Epinal. -03 29 35 79 67 – www.xilopix.com
 

Commentez l'article »