Charmes – L’orientation ça tourne, action !

B.Boulay 3 février 2018 0
Charmes – L’orientation ça tourne, action !

Pour lutter contre le décrochage scolaire après la 3e, 8 parents d’élèves vont tourner des vidéos avec 8 élèves du Collège Maurice Barrès pour présenter les 4 lycées, leurs spécialités, les locaux et la vie lycéenne.

Le projet est parti du constat que beaucoup trop d’élèves hésitent sur le choix de l’établissement qu’ils devront choisir après la 3ème. Un choix rendu difficile par l’incapacité à se projeter dans une formation ou un métier ou tout simplement par peur de l’inconnu. Ces jeunes finissent par abandonner les études et se retrouver sur el marché du travail sans qualification.

Lever les blocages

Un collectif d’habitants s’est constitué pour réfléchir aux moyens de lever les blocages et d’éviter ces décrochages.  Comment répondre aux différentes appréhensions. Qu’est-ce qui angoisse ces jeunes collégiens ? Qu’est-ce qui les empêche de franchir le pas ? Pourquoi craignent-ils de ne pas être à leur place ?

En projet 4 vidéos

Après quelques réunions, ils ont décidé de réaliser des vidéos de présentation de 4 lycées professionnels en utilisant les compétences et les savoirs-faire du collectif. Une mère d’élève a des notions de caméraman, une habitante se défend en montage, un autre peut gérer la communication…

4 groupes de 2 jeunes et 2 adultes

4 groupes de travail ( 2 jeunes et 2 adultes) vont travailler au contenu de la vidéo. Elles devraient être orientées sur la vie au lycée, les lieux, l’environnement, une spécificité…) Puis, ils se rendront dans les différents lycées pour un tournage. Les adultes se chargeront de la partie technique et les jeunes des interviews.

Un outil utile qui implique des élèves

« Nous constatons que certains élèves ne visitent pas les établissements où ils projettent de poursuivre leurs études. Cet outil sous forme de vidéos nous sera utile. De plus, impliquer quelques-uns de nos élèves dans ce projet donne une autre dimension pouvant permettre une meilleure sensibilisation sur le sujet » défend Marylène Amet, principale adjointe du collège.

Construire de la cohésion sociale

« Cette action permettra aussi de développer des liens entre  adultes et jeunes, des échanges plus apaisés entre le collège et les parents. Le projet implique aussi des adultes en insertion qui pourront retrouver confiance en eux et créer ainsi un réseau utile», souligne Jérémy Ansart agent de Développement Social Local.

Loïc Dun

Commentez l'article »