Cousu de fil rouge, un salon de séduction !

B.Boulay 25 novembre 2017 0
Cousu de fil rouge, un salon de séduction !

Le Salon Cousu de fil rouge a pris ses quartiers à la Rotonde. Modes et accessoires rivalisent d’originalité, de style et d’élégance. On y trouve des formes, des drappés, des tombés, des assortiments  de tous les imaginaires … Le textile pour vous séduire, le textile qui vous donne de l’allure, magnifié par l’accessoire qu’il vous faut !

C’est ce que revendique cette 2e édition des métiers d’art. Les artisans ne peuvent pas concurrencer les prix des productions étrangères, mais  ils ont des atouts imparables, leur originalité, le fait main et l’inspiration créatrice. Ils vous proposent la petite robe ou le manteau qui vous correspondent et vous valorisent, vous et personne d’autre, la qualité des finitions et des matières.

L’objet coup de coeur

On ose de plus en plus la coupe ou le détail qui va faire la différence. Les créateurs peuvent s’en donner à coeur joie, assortir les matières, les couleurs de manière surprenante, inattendue, craquante. « On peut trouver de petites collections pour un prix abordable« , assurent-ils. Les gens recherchent également le petit cadeau personnalisé artisanal, qui ne sera pas celui de tout le monde.

Le Savoir faire jusque dans les détails

Allures coquines, mystérieuses, sensuelles, vivantes, élégantes, il y en a pour tous les goûts et même si la mode homme reste plus discrète, elle évolue aussi par l’accessoire, la touche de couleur, et même les formes. La mode passion a un avenir et le Grand Est n’a pas oublié que la région est un berceau de la filière. Il y a un vrai savoir-faire que les métiers d’art ont décidé de jouer pour l’avenir et ça marche plutôt bien !

Une osmose avec le public

Non seulement les créateurs présentent leur collecttion, mais ils expliquent à leurs visiteurs leur savoir faire, leur métier, son authenticité, d’où viennent les matières, comment ils les travaillent. Il y a une osmose entre le créateur et son public au-delà du plaisir des yeux et de la magie des univers.

Du textile à l’oeuvre d’art

Dominique Potard crée le sien à partir de vêtements volontairement oubliés dans son jardin, avalés par le temps. Friables, vulnérables, ces matières deviennent presque translucides, elles écrivent d’autres histoires, se fondent avec la toile, se déchirent et s’éclatent, laissent la fibre être la trame. « Les micros organismes font leur oeuvre », commente l’artiste bretonne,  imprégnée par l’écume de la mer et ses gerbes. « La légèreté n’est pas dans les corps mais dans la tête », confie-t-elle, en donnant aux tissus une 2e vie. Elle se joue des pigmentations, des décolorations et trace une renaissance de ces matières.

Chrysalides

« Le vêtement est l’enveloppe du corps, le montré/caché. Il en est le faire valoir, le reflet, l’image. Avec le temps qui passe, le vêtement se pare d’une préciosité, une forme de transcendence. Les femmes subissent souvent ce retour de bâton de l’âge mûr, où leur compagnon les quitte pour une femme plus jeune, plus dans l’apparence. Alors que l’homme s’y est reposé, appuyé comme sur des accoudoirs, un jour l’apparence se délite, et c’est une souffrance de laisser éclore ce monde intérieur plus intense de maturité, plus profond. »

Médusés

Il suffit de quelques tulles pour suggérer un monde aquatique de méduses, translucides, souples et gracieuses qui enchante les visiteurs. Ils peuvent se laisser effleurer, contempler les reflets, les clairs-obscurs et filaments noués suivre Danièle Pean-Leroux dans les méandres de sa quête vaporeuse. A coté, avec plus de pesanteur, Michèle Forest décline ses bijoux textile fantaisie. Des colliers qui n’ont rien de commun !

Ils font tapisserie …

Toute une salle est consacrée pour cette édition aux fauteuils, banquettes, poufs et coussins. La création y est magnifiquement valorisée dans une mise en scène qui sert les créateurs et leur propos. Une déclinaison contemporaine des assises et des matières, qui mérite de le détour.

http://www.actu88.fr/cousu-de-fil-rouge/

Commentez l'article »