Il était un arbre – Le trio qui prend de la hauteur !

B.Boulay 22 septembre 2015 0
Il était un arbre –  Le trio qui prend de la hauteur !

Simon Muccilli, Florent Cordonnier et Gaëtan Paisant, jeunes ingénieurs de l’ENSTIB ont décidé de voler de leurs propres ailes. Et pour ça, ils vous proposent des cabanes dans les arbres ! Des formes audacieuses, des lignes élancées, des matériaux naturels, ils rêvent de repousser les limites, d’inventer d’autres refuges, plus insolites, plus audacieux encore. Ils défient les lois de l’équilibre et vous décrochent un nid où l’évasion va de soi.

Ils sont jeunes, compétents, mais ils ont gardé leurs rêves fous et leur âme d’enfants émerveillés. Ils veulent travailler, prendre leur place dans la société mais sans renoncer à leurs rêves. Et si leurs rêves devenaient les vôtres ?

Jongler avec la créativité

Simon Mucilli, Florent Cordonnier et Gaëtan Paisant veulent continuer à jongler avec la créativité. Ils adorent les challenges et les défis techniques que leurs idées farfelues leur imposent. Alors si mettre une cabane dans les arbres les fait rêver, pourquoi ne pas en faire un produit à commercialiser ?

De la hauteur et de l’insolite

C’est ce qu’ils ont fait sur le Salon Habitat & Bois en tenant la vedette avec leur cabane sur pilotis. Des formes élégantes, des jeux de matière et des bois made in Vosges, des enroulés pour vous tourner légèrement la tête mais pas trop, un peu de hauteur pour regarder la vie du haut ! C’est tellement plus grisant ! Un intérieur coquet pour se blottir et se ressourcer  et une terrasse avec un bain et un jardin de verdure pour apprécier le spectacle.

Après la maquette en 2014, la vraie en 2015

L’habitat n’a plus de limites ! Ils maitrisent les techniques architecturales, mais laissent fuser leur créativité. Et si l’insolite avait le monde à ses pieds ? Si les gens n’avaient plus envie d’entrer dans des cases ? « Il y a énormément de boulot dans l’habitat insolite, explique Simon Mucilli. C’est notre première grosse réalisation et on n’arrête pas d’avoir des demandes de renseignements. L’année dernière, nous avions fait la maquette de cette cabane pour le Salon Habitat & Bois 2014. Nous sommes très honorés qu’on nous ait demandé de construire cette cabane ».

Une cabane par mois

Mais s’ils ont la tête dans les branchages, ils gardent les pieds bien sur terre. « Nous projetons de construire une cabane par mois à partir de novembre, poursuit Simon. C’est un rythme qu’on peut tenir et s’il faut, nous emploierons des personnes en intérim ». Une cabane de 18m2 comme celle du Salon coûte 63 000€, mais le bois leur a été offert. ils ont utilisé du chêne, du douglas, de l’épicéa et du peuplier rétifié. Du 100% vosgien !

De l’audace pour conquérir les marchés !

Le trio innove sans complexe ! Ils imaginent des produits toujours plus audacieux et osent les mettre sur le marché.  » Les parcs touristiques se développent et sont vraiment demandeurs de nos cabanes, analysent-ils. Nous pouvons être le fer de lance du territoire en termes d’originalité et d’image et nous pouvons surfer sur la marque « terre de hêtre ».

Farfelus, mais pour le développement durable

Ils sont en couveuse Pacelor et pourrons pour se lancer utiliser les machines de l’ENSTIB. « Nous allons prouver qu’on peut créer des trucs farfelus, en raisonnant comme une entreprise ». Leur entreprise est à Chavelot, où il dispose d’un atelier de plus de 800m2, pour créer des cabanes respectueuses de l’environnement.

Il était un arbre : 6, rue d’Épinal  à Chavelot – 03 54 31 18 60 – 06 33 88 62 49

www.iletaitunarbre.fr

 

Commentez l'article »