Nappe d’eau du Grès du Trias inférieur – Conflit d’intérêts, Anticor fait un signalement auprès du procureur

B.Boulay 31 juillet 2016 0
Nappe d’eau du Grès du Trias inférieur – Conflit d’intérêts, Anticor fait un signalement auprès du procureur

Anticor vient de faire un signalement auprès du procureur pour qu’une enquête soit menée sur ce qui semble être un conflit d’intérêts. Plusieurs cadres de chez Nestlé sont administrateurs de la Vigie de l’eau, qui porte le Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la nappe du Grès inférieur du Trias. Ce qui pourrait amener la commission de l’eau à prendre des décisions qui iraient plus dans le sens des industriels que dans l’intérêt collectif.

Anticor 54-88 dénonce que le projet qui doit décider de l’avenir de la nappe, – la nappe perd actuellement 1,2 m m3 par an -, soit fortement « encadré » par Nestlé Waters. Le président de la Vigie de l’eau, Bernard Pruvost, est directeur de recherche et développement chez Nestlé. Sa femme, Claudie Pruvost, est présidente de la commission de l’eau, mais aussi 2e adjointe à la ville de Vittel, qui bénéficie directement de l’activité de Nestlé Waters.

La ville et Nestlé au CA de la Vigie de l’eau

Le conseil d’administration de la Vigie de l’eau compte également Christophe Klotz, directeur d’Agrivair Nestlé, et 2 autres élus de la ville de Vittel, Anne Grandhaye, chargée de l’environnement et Alexandre Chopinez, délégué jeunes.

Étudier aussi la réduction des prélèvements pour les industriels

Plusieurs associations, ASVPP, Oiseaux Nature et Vosges Nature Environnement, ont dénoncé en mai 2016 par un courrier envoyé au Préfet des Vosges, une approche partiale du dossier qui écartait toute perspective de réduction des prélèvements industriels. « Un choix dicté par un chantage économique inacceptable et injustifié », extiment Anticor et les associations citées, qui souhaiteraient que toutes les hypothèses aient pu être analysées.

Une partie des fonds viennent de Nestlé

Pour Anticor, Nestlé Waters est d’autant plus impliqué, que le Groupe a  financé une partie des fonds privés à la création de la Vigie de l’eau pour que les fonds publics puissent intervenir. La Vigie de l’eau proteste et assurant que le travail réalisé reste indépendant et que le financement est assuré par le département.Elle annonce d’ailleurs que la présidence de la CLE comme le prévoit les statuts, fera l’objet d’une nouvelle élection en septembre.

http://www.actu88.fr/gres-du-trias-le-collectif-de-leau-tire-la-sonnette-dalarme/

http://www.actu88.fr/nappe-du-gres-du-trias-non-au-transfert-deau-massif-13mm3/

http://www.actu88.fr/la-nappe-deau-des-gres-du-trias-perd-12-million-de-m3-chaque-annee-inquietant/

http://www.actu88.fr/asides/debat-citoyen-menace-sur-leau-dans-louest-vosgien/

 

Commentez l'article »