Parlement éphémère – 300 acteurs avec l’envie de co-construire les territoires !

B.Boulay 21 janvier 2018 0
Parlement éphémère – 300 acteurs avec l’envie de co-construire les territoires !

Le parlement éphémère bat son plein ce samedi ! Ça phosphore dur … Dans tous les coins, sont installées de grandes tables jonchées de notes éparpillées, des tableaux couverts d’écriture et de post-it. Après 2 jours à cogiter ensemble, c’est l’heure des votes.

« Le parlement éphémère rassemble des acteurs de  la culture, des arts, de l’éducation populaire et des politiques pour partager des convictions. C’est complexe, mais c’est passionnant, témoigne Claude Thomas, président de la fédération départementale des foyers ruraux de Meurthe-et-Moselle.

Une volonté de construire ensemble

« Personne n’essaie de tirer la couverture à soi, personne ne prétend détenir la vérité, parce c’est encore ce qui se passe d’habitude quand on met les gens autour de la table, poursuit-il. Le parlement éphémère porte une volonté de construction collective des politiques territoriales et rien que ça, c’est une avancée !« .

Un labo d’idées collectives

Même son de cloche chez Vincent Zuanella et Charlie Remeter du Centre Léo Lagrange d’Épinal. « Au début,  j’étais septique, avoue Vincent, mais plus maintenant. Même si ça n’aboutit pas à des propositions de loi concrètes, c’est un labo d’idées collectives. C’est un super travail sur nous-mêmes qu’on ne prend jamais le temps de faire. On se pose les bonnes questions et ça fait du bien cette remise en question« .

Unis, on est encore une force

Et en plus, ça donne la pêche et des envies de faire ! « C’est fédérateur, encourageant et ça fait du bien de voir qu’on n’est pas seul confronté à tous ces défis dans une période où on diminue les moyens, poursuit-il. On est un peu dans la détresse et travailler ensemble nous rend espoir en l’avenir. On prend conscience qu’on est encore une force et que nos missions ont du sens« .

Un travail collectif assez singulier

« C’est intéressant de voir la diversité des acteurs, constate Marion Garnier, directrice du Centre Léo Lagrange et organisatrice. Il faut trouver un langage commun, parce que tout le monde n’a pas les mêmes codes. C’est un travail collectif assez singulier comme un point d’orgue au sens qu’on a voulu donner à ce parlement éphémère« .

12 propositions à voter

88 contributions ont été apportées sur 12 thématiques. Pendant 2 jours, les groupes ont travaillé à la rédaction de 12 propositions qu’ils ont soumises au vote à l’Assemblée finale. Elles concernent l’accessibilité à la culture, la diversité, l’engagement citoyen et les collaborations. quelles valeurs ? Comment promouvoir la culture ? Comment repenser les modes de fonctionnement ? Les « contre  » ont eu le droit de s’exprimer 2 fois 12 minutes pour expliquer pourquoi ils n’adhèrent pas à la proposition.

Placer la culture au coeur de la citoyenneté

« Ça ne s’arrête pas aujourd’hui, promet Christine Devallois, présidente de la Ligue de l’enseignement 88. C’est une feuille de route qui demandera qu’on voit comment on porte ces grands axes avec les spécificités des territoires. On organisera une journée de bilan pour réfléchir à une suite. Peut-être y aura-t-il un 3e parlement sur un autre territoire ? Mais on sent une envie de placer la culture, l’art, l’éducation populaire au coeur de la citoyenneté« .

C’est un début

« Je salue ce travail collaboratif et la dynamique enclenchée, déclare Stéphane Viry. Je serai réceptif à ce qui émerge de cette action d’exception ». « Vous savez que la démocratie est quelque chose de difficile, mais ce parlement éphémère suscite beaucoup d’espoirs, se félicite Joëlle Bartelmann, présidente de scènes et territoires. C’est un début. Et c’est une chance d’avoir avec nous les artistes. Ils nous poussent à l’ouverture, nous incitent à la créativité, à la sensibilité, à exercer un regard plus libre ».

Les acteurs proposent des politiques publiques

« Aujourd’hui, les acteurs du territoires proposent des politiques publiques, conclut Anthony Caps Vice-président délégué à l’éducation, à la citoyenneté et aux sports de Meurthe et Moselle et il y a un vrai boulot de formation des élus qui ne sont pas encore en capacité de penser co-construction. On a vraiment matière à travailler ensemble. Ça donne du corps à notre mission« .

http://www.actu88.fr/culture-le-parlement-ephemere-tiendra-son-assemblee-a-epinal/

Commentez l'article »