Eau – Les efforts doivent concerner aussi les industriels !

B.Boulay 23 septembre 2016 0
Eau – Les efforts doivent concerner aussi les industriels !

Les associations de protection de l’environnement ont dénoncé la stratégie retenue par la CLE le 26 avril dernier pour résorber le déficit de 1.3 million de m3/an. Elles demandent un ré-examen de ces orientations lors de la réunion de la CLE  prévue fin septembre. Pour elles, il n’est pas pensable qu’on ne demande pas aussi un effort aux 2 gros industriels du secteur qui prélèvent 47% de la ressource !

« Si le déficit de la nappe des Grès du Trias Inférieur (GTI) fait le buzz depuis quelques mois et a pris une dimension nationale, c’est parce que les associations de protection de l’environnement ont dénoncé la stratégie retenue par la Commission locale de l’eau (CLE) le 26 avril dernier « , souligne Jean-françois Fleck, président de Vosges Nature Environnement. La CLE préconise bien des économies d’eau pour l’ensemble des usagers sauf  pour Nestlé Waters et l’Ermitage. La plus grosse contribution attendue concerne les ménages et les communes.

« Leur contribution s’élève à zéro ! »

Pour ces deux industriels il est seulement préconisé des « mesures d’accompagnement » sans baisse des prélèvements actuels (900 000 m3 pour NW et 650 000m3 pour l’Ermitage). « Leur contribution s’élève donc à …0% ! « , déplorent les associations, compte rendu de la CLKE à l’appui. (cf CR de la CLE) !

Ça va coûter aux citoyens et … à l’environnement

Pour le million de m3 manquant, il est proposé des transferts massifs de volumes d’eau sur 20 à 30 km qui alimenteraient les collectivités à la place de l’eau actuelle. « Ces mesures auront un coût non négligeable, à la charge des citoyens et consommateurs, mais il n’est pas envisagé pour le moment de contribution des industriels« , pointent-elles, et pour les défenseurs de l’environnement, ces ponctions dans d’autres nappes présentent des risques environnementaux, qui n’ont pas encore été étudiés.

Nestlé Waters vise 1 million de m3 embouteillées

Sur les 900 000m3 prélevés par Nestlé Waters en 2015, 517 189m3 ont été embouteillés. Le reste a été utilisé comme eaux industrielles. « NW envisage effectivement de réduire ses prélèvements d’eau de process dans la nappe des GTI…grâce à de nouvelles autorisations de prélèvements, à côté, dans d’autres nappes, pour pouvoir augmenter son volume embouteillé (autorisation actuelle à 730 000m3). NW envisage de demander le déplafonnement de cette autorisation pour atteindre le million de m3« , dénoncent les associations (rapport BRGM p65).

Inclure de vraies économies de la part des industriels

Les défenseurs de l’environnement dénoncent la stratégie de communication actuelle, « qui n’évoque pas les orientations arrêtées officiellement« . « Pour nous, en l’état, cette stratégie qui consiste à demander des efforts aux citoyens pour permettre à une multinationale d’augmenter ses profits est inacceptable ». Ils demandent instamment que la CLE renouvelée qui doit se réunir fin septembre, réexamine les orientations arrêtées et inclue dans le scénario de réelles économies de prélèvement au niveau industriel.

presentation-cle-26-avril_vf_pi n4_volet-scenario-daction_analyse-cout-efficacite_rapport-brgm_rp-62945-fr

n4_volet-scenario-daction_analyse-cout-efficacite_rapport-brgm_rp-62945-fr

http://www.actu88.fr/gres-du-trias-le-collectif-de-leau-tire-la-sonnette-dalarme/

http://www.actu88.fr/nappe-deau-du-gres-du-trias-inferieur-conflit-dinterets-anticor-fait-un-signalement-aupres-du-procureur/

 

 

Commentez l'article »